Situation alarmante à Ras Jedir


La Tunisie fait face au flux de réfugiés avec honneur et solidarité

Situation alarmante à Ras Jedir

Entrant en contact direct avec le docteur Sofiene Kallel, coordinateur au CRT (Croissant Rouge Tunisien), plusieurs données relatives à la situation actuelle à Ras Jedir  nous ont été transmises.
En effet, plus de 26 mille personnes (Libyens et autres ressortissants étrangers) sont arrivées à ce  point de passage au cours des trois derniers jours. Dès le début des événements en Libye, le flux de personnes fuyant le massacre perpétré par le leader Mouammar Kadhafi contre son peuple n’a cessé d’augmenter. Des milliers de personnes affluent encore en direction du territoire tunisien dont certains n’ont même pas de valises à part les quelques effets qu’ils ont sur le dos.  Le point de passage de Ras Jedir est devenu, par la force des choses, un camp de réfugiés où plusieurs volontés se sont jointes pour porter aide au peuple libyen.
L’armée, les bénévoles des quatre coins de la Tunisie, le CICR (Croissant International de le Croix Rouge), le CRT, le comité de la protection de la Révolution, le MSF (Médecins Sans Frontières) ainsi que le Haut Comité des Réfugiés fournissent un remarquable effort commun afin d’éviter une crise humanitaire. Il est à noter que le lieu de collecte des dons, lui-même point de départ de la caravane de solidarité Tuniso-libyenne  qui est fixé à l’Ambassade de Lybie Avenue Mohamed V à Tunis, ne cesse de recevoir des camions chargés de nourriture, de médicaments, des couvertures et autres aides de la part de citoyens tunisiens (, …) En outre, des moyens de transport gratuits ont été déployés  par le ministère du Transport aussi bien que par des particuliers pour faire acheminer les réfugiés (Tunisiens) jusqu’à leur destination finale.
D’après docteur Kallel, en général, la majorité des rescapés sont à l’abri, ont un matelas et surtout de quoi manger. Plus au sud, l’évacuation a été accélérée grâce au pont aérien qui a été établi entre Djerba et le Caire, avec plusieurs vols par jour assurés par Nouvelair et Egyptair. Néanmoins, M. Kallel nous fait savoir qu’une rotation à travers des bateaux  faciliterait encore plus l’évacuation des réfugiés égyptiens et autres ressortissants étrangers en les ramenant chez eux. Il rajoute également, qu’à cause des procédures administratives, l’aide internationale tarde encore à arriver et que la gestion d’un  tel événement dans un temps réduit n’est nullement facile pour la Tunisie, du moins en ce moment. Plusieurs difficultés se présentent, entre autres le manque de logistique ainsi que la capacité d’accueil. Cependant, les efforts continuent de plus belle et, en ce moment même, il y a déjà 10000 places de préparées pour le prochain contingent, dont une grande partie a été déjà équipée par des tentes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s